Livraison : toujours plus, toujours plus vite mais à quel prix pour la planète ?

Avec l’explosion des ventes sur internet, un milliard de colis ont été expédiés aux clients français l’an dernier, une augmentation de 25% en seulement un an. Avec leur objectif de nous livrer toujours plus vite, les sites se livrent une bataille pour raccourcir les délais, au prix d’incroyables sacrifices écologiques. “Capital” révèle qu’en voulant livrer les clients dès le lendemain de la commande, des sites envoient sur les routes les camions de livraisons même s’ils sont presque vides ! Et dans nos villes, les camionnettes de livraisons, désormais, pullulent. Clients absents, erreur de code… dans 25% des cas, le livreur est obligé de repasser et donc polluer un peu plus.

Par ailleurs, pour emballer les produits, il faut beaucoup de carton. On le fabrique en puisant dans les réserves naturelles du sud-ouest de la France : des arbres et de l’eau dans des quantités astronomiques. Beaucoup de consommateurs s’en agacent : les cartons sont aussi souvent trop grands, ils transportent en moyenne 43% de vide ! Au final, c’est beaucoup de CO² émis inutilement, pour transporter beaucoup d’air ! Alors, pouvons-nous continuer à faire nos courses sur internet ? Aller en boutique est-il vraiment moins polluant ?

 

 

 

 

 

 

 

Date de diffusion : 28/03/2021

Capital-M6 – 30 min

Réalisatrice : Gila NAZARI